lundi 17 octobre 2011

Finalement qui a tué Méredith ?

Finalement qui a tué Méredith ? Certainement pas Rudy puisqu'il est en prison pour complicité; ne demandez pas de qui il est complice même les juges qui l'ont condamné ne le savent pas...

Désormais, des propositions de contrats millionnaires attendent Amanda Knox pour raconter son expérience et ses quatre ans dans le pénitencier pour femmes de Pérouse à travers des entretiens, des livres et des films. «Je vais reprendre possession de ma vie», lance t- elle dans un sourire éclatant que ses détracteurs qualifient de «diabolique». De l’autre côté de l’Atlantique, dans la banlieue de Leeds, les parents de Meredith Kercher se refusent à jouer la surenchère et à alimenter la polémique. Mais ils continuent de questionner simplement: «Qui a tué notre fille?»

«On est face à des jeunes gens plutôt aisés qui sont à Pérouse pour étudier, mais qui se droguent et se livrent à des orgies»
Franco Ferrarotti, sociologue

Jolie brune de 21 ans, Mez – comme la surnommaient ses amis – était arrivée en Italie dans le cadre du programme européen Erasmus. Elle partageait une petite maison avec trois étudiantes rencontrées par hasard, dont la blonde américaine Amanda, d’un an sa cadette. Les deux filles n’étaient pas spécialement liées. Pas ennemies non plus. Mais Meredith était studieuse, sportive, même si elle fumait de temps en temps des joints. Sa vie sentimentale était des plus tranquilles. Tout le contraire, sur ce plan, d’Amanda, très libre sexuellement et qui, avec son sac rempli de préservatifs et de sex-toys, collectionnait les aventures et les amants. Fin octobre 2007, elle jette son dévolu sur Raffaele Sollecito, un fils de bonne famille venu du sud de l’Italie finir ses études d’ingénieur à Pérouse. Pusillanime, il est littéralement envoûté par la personnalité complexe d’Amanda, à la fois effrontée et candide. Une sorte de femmeenfant qui fera ensuite dire à un avocat adverse qu’elle possède une «âme à double face», d’un côté «angélique, bonne, pleine de compassion, presque une sainte» et de l’autre un caractère «démoniaque et satanique qui la pousse à des comportements extrêmes, limites».

VIOLENCE INOUÏE

Entendue par les policiers au lendemain de la découverte du corps martyrisé de Meredith, Amanda prétend dans un premier temps qu’elle a passé la nuit chez Raffaele. Puis elle change de version, admet qu’elle a bel et bien passé la soirée chez elle et soutient qu’elle a perçu des cris dans la chambre de Mez. Rapidement, elle accuse un jeune Congolais, Patrick Lumumba, d’avoir rejoint sa colocataire britannique dans sa chambre. Responsable d’un pub employant occasionnellement Amanda, celui-ci est immédiatement appréhendé, devenant aux yeux des médias et de l’opinion publique le violeur et le meurtrier de Meredith. Au passage, Amanda jette aussi le soupçon sur son fiancé: «Après dîner, j’ai remarqué du sang sur les mains de Raffaele, mais j’ai eu l’impression qu’il provenait du poisson.» Et d’ajouter: «Il prenait de la cocaïne et des acides. Il souffre de dépression.» Reste que le récit d’Amanda ne colle pas. Un couteau de cuisine avec ses empreintes sur le manche et des traces d’ADN de Meredith sur la pointe est retrouvé, en partie nettoyé à l’eau de Javel, au domicile de Sollecito. Surtout, Patrick Lumumba a un alibi. Il n’est pas le meurtrier de Meredith.

Des traces d’ADN à partir d’un cheveu retrouvé dans la main de la petite Anglaise vont orienter les enquêteurs sur une autre piste, celle de Rudy Guédé, un jeune Italien d’origine ivoirienne, connu par les services de police pour de petits trafics de drogue. Ses empreintes sont retrouvées sur l’oreiller de Meredith. Il est à son tour arrêté alors qu’il avait fui en Allemagne. Dès lors, l’accusation change définitivement de nature sous l’oeil des caméras et l’appétit du public qui se passionne pour cet homicide d’une violence inouïe, avec en toile de fond la photographie d’une jeunesse en proie à la drogue et à la recherche d’aventures sexuelles extrêmes. Selon le parquet, Rudy Guédé, Amanda et Raffaele, sous l’emprise de stupéfiants, auraient en effet voulu forcer Mez à participer à un jeu érotique qui aurait mal tourné. «Il ne s’agit pas d’un délit passionnel, d’un drame de la jalousie ou d’un meurtre dans le cadre d’un vol», analyse alors le sociologue Franco Ferrarotti, qui poursuit, pour expliquer la fascination morbide de l’opinion pour cette histoire: «On est face à des jeunes gens plutôt aisés qui sont à Pérouse pour étudier, mais qui se droguent et se livrent à des orgies. Tout cela dans une ville tranquille et franciscaine comme Pérouse.» En attendant, le petit dealer parle. Rudy Guédé reconnaît avoir été présent «en compagnie d’Amanda et de Raffaele» le soir du meurtre. Il admet la tentative de viol. Il charge en revanche les deux amants pour le crime proprement dit. C’est Amanda qui aurait porté le coup fatal comme semblent le confirmer les traces sur le couteau de cuisine. Le 4 décembre 2009, en première instance, Rudy écope de seize ans de réclusion, Raffaele et Amanda respectivement de vingt-cinq et vingt-six ans.

«CHASSE AUX SORCIÈRES»

Dès lors, l’affaire s’emballe aussi à l’extérieur du tribunal. La presse américaine se mobilise pour dénoncer une enquête bâclée et surtout une «chasse aux sorcières» contre la belle Amanda. Des comités se forment. La chaîne CBS fait son enquête et soutient que les premières déclarations d’Amanda Knox ont été extorquées par la violence et que celle-ci n’était pas assistée d’un avocat. Le crime devient une affaire d’Etat. Barack Obama est alerté afin qu’il fasse pression sur l’Italie. Les médias britanniques ne sont pas en reste pour, à l’inverse, réclamer justice pour Meredith à la veille du procès en appel. Le coup de théâtre judiciaire intervient finalement en juillet 2011. Les avocats d’Amanda et de Raffaele obtiennent de présenter les résultats d’une contre-expertise de spécialistes indépendants: il s’avère que la police scientifique n’a pas pris les précautions d’hygiène élémentaires pour recueillir les empreintes et les traces d’ADN. Rien ne permettrait plus d’assurer par exemple que Sollecito a tenu le soutiengorge de Mez entre ses mains. Quant aux présumées traces de sang de cette dernière sur la pointe de l’arme du crime, le fameux couteau de cuisine, il s’agirait en fait d’amidon...

L’expertise a finalement convaincu les jurés d’appel à acquitter les deux anciens amants. Amanda a uniquement été condamnée à trois ans de réclusion pour calomnie à l’encontre de Patrick Lumumba. Au bout du compte, Rudy Guédé, qui a "confessé "sa participation, est le seul à rester en prison, alimentant un sentiment de malaise dans la presse transalpine et auprès de la foule des curieux qui étaient présents à la sortie de la cour d’appel de Pérouse et qui ont hurlé «Honte!» à l’adresse des juges à l’issue du verdict. «Il a été reconnu coupable de complicité de meurtre, mais on ne sait plus complice de qui», notent en substance ses avocats. Tandis qu’aux Etats-Unis on salue la fin d’une incroyable «erreur judiciaire», le premier ministre anglais David Cameron a regretté que les parents de Meredith «n’aient plus de réponse sur ce qui s’est passé» le 1er novembre 2007. Leurs avocats pourraient se pourvoir en cassation. Mais il est pratiquement acquis que, même en cas d’une nouvelle et hypothétique condamnation, la mystérieuse Amanda au regard d’azur ne sera jamais extradée.

Rudy quand à lui est sur de passer aux oubliettes et passer seize années de sa vie en prison .

mercredi 12 octobre 2011

Les vraies questions, au sujet de l’homicide de Meredith Kercher, sont avant tout celles-ci.

 Raffaele Sollecito, Amanda Knox, et l

1. Pourquoi Rudy Guede, le jeune Ivoirien pauvre, est-il le seul condamné? En d’autres termes: j’ignore si Rudy Guede est innocent ou coupable. Mais s’il a reconnu sa présence sur les lieux du délit, il a du moins été condamné pour un homicide commis « avec d’autres personnes » : qui sont, alors, ces autres personnes? Je suppose que Rudy Guede n’a pas tout dit: et que c’est auprès de lui que l’on pourrait en apprendre davantage.

2. Pourquoi Rudy Guede a-t-il choisi ce que l’on appelle en Italie « il rito abbreviato« , c’est-à-dire le procès bref? N’est-il pas raisonnable de penser qu’il a choisi, ou qu’il a été poussé à choisir un tel procès bref, parce qu’il est pauvre et donc incapable de dépenser, comme par exemple Amanda Knox, des sommes absolument colossales pour payer les honoraires d’avocats ou d’experts?

3. N’y a-t-il pas évidemment quelque chose de tragique à voir qu’Amanda Knox était soutenue par de fameux avocats américains, ou que le gouvernement américain a pris position en sa faveur par la bouche de Hillary Clinton, tandis que le procès et la condamnation de Rudy Guédé n’ont nullement ému la presse?

4. N’y a-t-il pas évidemment quelque chose de tragique à voir que l’Italien Raffaele Sollecito était soutenu par son père, médecin de profession, et qu’il avait pour avocat l’Onorevole Bongiorno (qui siège au Parlement italien dans le parti de Gianfranco Fini), tandis que le procès et la condamnation de Rudy Guédé (qui a passé toute sa vie dans la misère) n’ont nullement ému la presse?

5. N’y a-t-il pas quelque chose de simplement scandaleux dans le fait que le sort de Rudy Guédé ait été passé sous silence, alors que des journaux dans le monde entier consacraient des articles à la « beauté » présumée d’Amanda Knox, ou aux examens d’Université que passait avec succès, en prison, Raffaele Sollecito. Je n’ai rien contre Raffaele Sollecito, mais ai-je le droit de dire qu’il m’intéresse assez peu de savoir le résultat de ses études? Ai-je le droit de dire, parce que la chose est en effet parfaitement subjective, que je ne trouve absolument pas, quant à moi, Amanda Knox belle – mais complètement banale?

6. Le public français est-il suffisamment au courant du fait suivant, qui remonte à quelques petites années? Des pilotes d’avion américains qui, pour s’amuser – vous avez bien lu : pour s’amuser – volaient dans leurs avions à réaction à basse altitude en Italie, ont tranché les fils d’un funiculaire: il y a eu vingt morts. Cherchez sur Internet : « 3 février 1998: tragédie du CERMIS« . Les pilotes américains ont été jugés aux Etats-Unis, et pas en Italie, et ils ont été acquittés! En d’autres termes, cette affaire a donné l’impression à beaucoup d’Italiens, et à certains journalistes italiens, que l’Italie dans cette affaire avait été traitée comme une colonie américaine.

7. En d’autres termes, quand des Américains tuent – pour « s’amuser » – vingt personnes, en Europe, les Etats-Unis refusent leur extradition. En revanche, on a vu Hillary Clinton faire des « pressions », au moins par ses déclarations, sur l’Italie – lors de la première condamnation d’Amanda Knox.

8. Enfin, Amanda Knox a été condamnée, en appel, à trois ans de prison pour avoir calomnié le musicien congolais Patrick Lumumba. Puisque la presse du monde entier, et notamment aux Etats-Unis, ne cesse de répéter qu’Amanda est « innocente » (en vérité, et puisqu’il existe trois niveaux de jugement en Italie, elle ne sera d’ailleurs définitivement innocente qu’après un procès en Cassation, par contumace ou pas), tout un chacun a aussi le droit de dire et de répéter qu’elle a été condamnée pour calomnie.

Et le public italien voudrait comprendre pourquoi Amanda Knox, qui a déclaré « qu’elle avait tout fait pour aider à rechercher les meurtriers de son amie Meredith Kercher« , a commencé – probablement « pour aider à rechercher les meurtriers de son amie Meredith Kercher » – à accuser de ce meurtre le musicien congolais Patrick Lumumba.

mardi 11 octobre 2011

Qui est Rudy Guédé ?troisième et dernière Partie


 
L’entraineur de Basket de Rudy  Roberto Segolini  affirme qu’il était très assidu aux entrainements et était ami avec tout le monde..

Avec un parcours scolaire aussi mouvementé, Rudy avait du  mal à trouver un emploi qui lui convenait. A l'âge de dix-neuf ans il  alla rester chez une tante à Lecco et y décrocha un emploi comme serveur à Pavie.

Dans ce nouveau job Rudy s’en sortait bien il avait enfin trouvé sa voie. Il était très motivé. Il allait prouver qu’il pouvait s’en sortir. Il  pensait même apprendre le métier de restaurateur pour ouvrir son propre  restaurant. Mais à peine avait t’il commencé que tout s’écroula autour de lui. Son employeur fut arrêté et le restaurant ferma.

Pour quelqu'un  qui  n’avait pas une bonne estime de soi, c’était un revers terrible qui allait le conduire à avoir moins confiance en lui même. Il s’inquiétait de la manière  dont les Caporalis allaient prendre ce coup du sort

Le moral à zéro, il regagna Pérouse dans la honte. C’était le mois de juillet 2007 le début d’un long été qui mettrait fin à la tragédie
Désespéré de le remettre en selle, les Caporali lui trouvèrent finalement un emploi de jardinier dans un de leur restaurant  hors de la ville.
Il habitait maintenant chez les  Mancini, où le père et la mère faisaient en sorte qu'il se lève tôt pour ne pas manquer le bus. Mais le vers était déjà dans le fruit un tel emploi ne lui convenait pas. Il avait besoin de sensation.et s’était aussi sans compter les tentations entre des jeunes gens toujours plein aux as sans travailler et des ravissantes étudiantes du secteur toujours à la recherche de soirée. Amanda et Meredith faisaient partie de ces dernières. Une fois il lui arriva de ne pas se présenter au boulot pendant toute une semaine, n’ayant pas réussi à convaincre son patron  au téléphone, qu’il était grippé  Il a été limogé.
Il a vécu sans revenu  jusqu’au fameux 2  Novembre ou le meurtre a été commis ; ruinant ainsi tous ces espoirs de  transformer sa vie.

lundi 10 octobre 2011

Qui est Rudy Guédé ?deuxième Partie



Le destin souriait enfin à Rudy ; les Caporali dont il avait l’un des fils de la famille pendant ces matchs de basket-ball. décidèrent de l’adopter. Il ne vivrait plus jamais avec son père. Ce changement ne s’est pas fait sans difficultés. Rudy a eu du mal à s’adapter à sa nouvelle vie. Il avait perdu brusquement contact avec  ces anciennes connaissances. Rudy qui avait vécu une vie plutôt précaire et instable jusque là se retrouve dans un confort qui allait jouer contre lui. En effet sans  autorités et sans véritable affection maternelle et sans personnes pour lui exercer une autorité parentale Rudy se retrouva lié à lui-même.

Son père adoptif Paolo Caporali, le traita très vite de menteur et de fainéant. Séchant les cours il passait tout son temps devant la télé ou sur les consoles de jeux vidéo. Mais la mère et les enfants  avaient une meilleure opinion de lui. Selon eux Rudy était quelqu’un d’introverti et de timide. S’Il mentait s’était pour se protéger, mais pas pour faire du tort aux autres ou pour obtenir des faveurs.



Ce changement d’une vie de misère à une vie d’opulence a sans doute perturbé le jeune Rudy.

vendredi 7 octobre 2011


 Qui est Rudy Guédé Première Partie

Dans le livre  « From Darkness Descending »de  Paul Russell et Graham Johnson paru aux éditions Pocket Books on trouve une description  assez détaillée et révélatrice du comportement  de Rudy guédé.

Rien n’indique ici que Rudy Guédé est un délinquant dealer de drogue ou un dangereux criminel armé d’un couteau comme on a pu le lire dans toute la presse. Aucun de ces traits n’est confirmé dans le rapport du Judge Micheli en charge du dossier Meredith et rare sont les personnes à Pérouse ou même en Italie qui croient que Rudy est le seul ou le vrai auteur du meurtre de Méredith. Contrairement à Amanda et Raffaele, le passé de Rudy Herman Guédé inspire une certaine sympathie chez les lecteurs et les téléspectateurs. Il est aussi présenté parc e qui ce sont occupé de lui comme quelqu’un de déboussolé et de malchanceux qui suivait ses amis dans les ennuis. Il n’avait pas une figure parentale pour le guider.

Une enfance difficile

Guédé  est arrivé en Italie en 1992, quand il avait cinq ans. Son père Roger avait émigré de la Côte d'Ivoire quelques années auparavant, à un moment où l'économie italienne besoin de main-d'œuvre .

Avec une formation d’enseignant, Roger Guédé, arrive en Italie où il trouve du travail en tant que maçon. Sa femme et Rudy sont en moment là à Abidjan. La il connait des moments difficiles  avec le travail au noir, le déni des droits fondamentaux du travail et l’exploitation
Après cinq ans, il un permis de séjour régulier lui est accordé. Il retourne à  alors Abidjan pour voir son épouse, afin de prendre avec lui le  jeune Rudy, convaincu  qu’il aurait une vie meilleure en Italie.
Roger et Rudy trouvent un appartement minable dans la ville de Pérouse Mais bien meilleure au bidonville ou vivait la mère de Rudy.

L’Italie était à ses débuts à l’immigration la cohabitation était  raciale était difficile.. Mais à Pérouse, , Roger et son fils  ont été accueillis.

Sa présence stimule la curiosité des Italiens plutôt que leur hostilité. La bonté de ses Voisins et la volonté des services sociaux pour à lui offrir une garderie en était la preuv.il était ainsi libre de prendre la route pour  trouver un  nouveau chantier.

Pendant ces absences Rudy était pris en charge par des familles locales. Une de ses personnes tétait t Mme Mancini, qui avait été son professeur de mathématiques à l'école. Elle a toujours eu un vif intérêt pour lui et deviendrait  comme une seconde mère.

Aussi Rudy se lie d'amitié avec son fils  Gabriele  et un autre camarade de classe, Giacomo Benedetti. Formant ainsi une bande soudée dans laquelle Rudy grandit.

Ses professeurs et ses différentes familles d'accueil affirment tous  qu'il était un enfant calme, sage et responsable il avait des moments de rêverie et stupidité, mais pas plus que les autres enfants.
Athlétique et sérieux il était bon au basket. L'équipe locale de basket professionnel était sponsorisé par l'une des entreprises les plus prospères d'Italie, Liomatic, qui fabriquait des distributeurs de café., une relation qui plus tard allait changer le cours de sa vie.

Un jour, le père de Rudy rentra Abidjan pour deux semaines afin renouveler son passeport, mais la guerre civile éclata quand il était dans le pays. Il resta donc bloqué six mois, loin de son fils .
De retour en Italie, les services sociaux sont intervenus pour légaliser le statut de Rudy en vue de lui trouver un foyer plus stable.
Rudy était triste mais il faisait preuve d’un courage admirable face à la solitude et l'incertitude. Il ne se plaignait pas. Et il fut bientôt récompensé, car il allait être parachuté dans l’une des familles les plus riches d'Italie.

jeudi 6 octobre 2011


Amanda Knox avait essayé de faire condamner un autre noir à sa place.
Patrice Lumumba Diya n’oubliera pas de sitôt la date du 06 novembre 2007 ; Date à laquelle il s’est retrouvé en prison pour homicide sur la personne de Meredith Kercher . Le jeune musicien congolais qui vit et travaille comme serveur dans un bar, en Italie depuis 1988  a vu sa vie basculer par les accusations portés contre lui par la désormais star, Amanda Knox. Celle-ci l’accusait d’avoir tué Meredith. Le jeune Congolais  aurait connu le même sort que Rudy Guédé, n’eusse été l’intervention d’un professeur  d’université de nationalité suisse qui affirme qu’au moment du meurtre il était avec Lumumba dans son bar. Aujourd’hui Patrice Lumumba qui a du fermer son bar affirme que sa vie est détruite car il a été marqué à jamais par cette arrestation devant sa femme et son fils. Quant à la Sainte Amanda devenue aujourd’hui la victime elle est sollicitée par les maisons d’édition et de cinéma.Elle va faire fortune et se refaire une nouvelle vie après avoir détruit celle des autres…Quels autres ?
deux négros !?